Les bonnes questions à se poser pour être prêt à vendre son bien immobilier à la retraite

Publié le 20 juin 2019

La retraite s’accompagne souvent d’une baisse du revenu. Certaines situations en tant que retraités peuvent s’avérer plus ou moins compliquées pour continuer de vivre confortablement.

Par exemple, aujourd’hui, les banques basent leurs calculs sur un taux théorique de 5% pour déterminer la capacité d’endettement, même à la retraite. Le revenu nécessaire doit alors être 3 fois supérieur.

Dans ces cas, la vente de votre bien immobilier est alors une solution envisagée pour éviter de se retrouver dans des situations peu confortables voire contraignantes.

Voici une liste non exhaustive de questions à vous poser avant votre retraite et ainsi être prêt à prendre la bonne décision.

Estimer la valeur de votre bien immobilier

 

1- Est-ce que votre maison ou votre appartement est adapté à vos vieux jours ?

Vos enfants ont quittés la maison. Vous vous retrouvez seuls dans ce grand espace qui parfois possède un étage. Sans parler du jardin qui nécessite de l’entretien tel que la tonte de la pelouse à partir du printemps mais encore peller la neige l’hiver. Des tâches que vous n’êtes pas certain d’assumer encore très longtemps.

Peut-être même que votre immeuble ne comprend pas d'ascenseur et que vous êtes à l’étage…

Bref, autant de raisons qui remettent en question vos vieux jours dans votre logement actuel.

Une autre question à vous poser concerne vos charges d’entretien et hypothécaires. En effet, ayant été calculées en fonction de vos revenus, ces même calculs peuvent être un facteur bloquant auprès de votre banque. Effectivement, ces charges représentent une part conséquente par rapport à vos revenus voire dépassent la proportion maximum tolérée par votre banque.

2- Que pense votre famille de l’avenir de la maison ou l’appartement familial?

Peut-être que vous envisagez que les enfants reprennent votre bien. Alors pourquoi anticiper une vente dès maintenant ?

Sachez que c’est votre vision des choses. Mais vos enfants sont peut-être encore un peu jeunes ou ont peut-être un tout autre projet.

Discutez-en bien ensemble et mettez-vous d’accord. S’ils ne sont pas prêts à récupérer la maison, il est temps de se préparer à une mise en vente.

Aussi, pensez qu’une partie de la vente de votre maison peut leur permettre de construire leurs propres projets pour constituer une partie de leurs fonds propres dans le cadre d’un achat immobilier, par exemple.

 

3- Est-ce que la situation géographique de votre bien est adaptée pour votre future retraite ?

Idéalement placé jusqu’à présent car proche de votre lieu de travail, avez-vous pensé à cette situation géographique une fois que vous serez à la retraite ?

La recherche du calme et de la tranquillité est un critère important pour votre retraite.

Si votre famille est loin, se rapprocher pourrait être à envisager. En cas de soucis quelconque, avoir des proches à proximité est rassurant pour tout le monde.

Aussi, si vous êtes excentrés des commodités et des transports en communs, réfléchissez-y avant de prendre votre décision. Ainsi, vous êtes certain de profiter pleinement de votre nouveau logement durant votre retraite sans aucun regret !

 Couple sitting on the bench  with their back to the camera

4- Avez-vous les moyens d’acheter autre chose une fois à la retraite ?

Penser à la vente avant la retraite c’est être certain d’avoir les moyens d’acheter autre chose de plus adapté pour votre retraite. Gardez en tête que les banques sont plus frileuses une fois que vos revenus diminueront notamment si vous n’avez que l’AVS et une petite rente de pension.

Certains retraités se voient refuser le renouvellement d'une hypothèque accordée par le passé. Ils ne peuvent dès lors renouveler l'hypothèque d'une maison qu'ils ont achetée quelques années plus tôt.

De manière plus précise, passé 65 ans, les banques ne financent plus jusqu’à 80% de la valeur du bien mais souvent que 65% au maximum. Et ces chiffres peuvent diminuer selon vos revenus et selon votre bien immobilier.

Des contrôles de surendettement lors de l’octroi ou du renouvellement d’une hypothèque auprès de leurs clients sont imposés aux banques par la FINMA (Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers).

Retenez que vos nouveaux revenus en tant que retraités peuvent ne pas vous permettre d’obtenir un crédit suffisant pour acheter un nouveau bien.

Nous vous conseillons notre article sur Tout ce qu’il faut savoir sur la vente de son bien immobilier traitant du renouvellement hypothécaire avant la retraite.

Woman hand stethoscope pink piggy bank Isolated on white background. Health care cost. Financial state condition self assessment concept. Financial system checkup, savings for medical insurance costs 

Pour conclure...

D’autres questions et réflexions sont à prendre en compte pour se sentir prêt à vendre son bien.

Mais posez-vous déjà ces 4 questions. Elles vont vous permettre d’atteindre un certain degré de maturité dans votre démarche de mise en vente.

A l’issu, si vous pensez être prêt, lancez-vous dans l’estimation de votre bien. Ce rapport d'estimation va vous permettre de vous projeter de manière plus concrète.

 

Nouveau call-to-action

Catégories: Guide immobilier

Naef Immobilier

Ecrit par Naef Immobilier