A l’approche de la retraite : vendre son bien immobilier pour un logement plus adapté

Publié le 12 sept. 2019


Si la retraite approche, vous vous posez peut-être des questions quant à votre logement actuel ?

Souhaitez-vous vraiment continuer à gérer et à payer pour une grande maison ? Ou n’auriez-vous pas plutôt intérêt à déménager pour un logement plus adapté à votre future retraite ?

Un changement qui peut avoir de nombreux avantages pour une retraite sereine.

Tour d’horizon sur quelques bonnes raisons pour lesquelles vivre dans une surface plus petite et plus adaptée à votre vie future est une bonne idée. Elles pourront vous aider à décider si le temps est venu de vendre votre bien actuel.

Un logement plus adapté à votre futur mode de vie

A l'heure de la retraite, les enfants sont généralement partis et ne sont plus à votre charge.

Votre belle maison peut s'avérer trop grande, nécessitant beaucoup d’entretien.

Peut-être que vous aspirez aussi à autre chose pour votre future vie de retraité que d’entretenir vos grands espaces. Une dimension de terrasse ou de jardin réduit entraîne inévitablement la réduction de temps à consacrer à cet entretien.

Fini le ménage qui dure des heures ou bien la tonte de la pelouse et l’entretien de vos haies et/ou de vos beaux parterres fleuris !

Bien évidemment, il vous sera toujours possible de conserver un espace fleuri avec un balcon ou un plus petit jardin facile d’entretien.

Un logement plus adapté concerne aussi la proximité de votre bien par rapport aux commerces, médecins et l’accessibilité aux transports en commun. Si vous êtes plutôt isolé, pensez à vous rapprocher tant de ces commodités que de votre famille, si cela est possible.

Et quoi de plus pratique qu’un appartement ou une maison sur un seul niveau. Si vous optez pour un appartement dans un immeuble, pas de problème, mais pensez à l'ascenseur !

Dans tous les cas, rassurez-vous, si vous êtes propriétaire, vous êtes libre de revendre pour trouver un logement plus adapté à vos besoins.

Ainsi, pour vous, cela signifie se faciliter la vie dans un lieu où il fait bon vivre pour profiter pleinement de votre retraite !

 

Télécharger la liste pour savoir si vous êtes prêt à vendre

 

Réduire vos coûts

La retraite s’accompagne d’une baisse de revenus et par conséquent d’une baisse de votre pouvoir d’achat.

Posez-vous alors la bonne question : “Vais-je pouvoir continuer de payer mon mode de vie actuel ?”.

Opter pour un logement bénéficiant d’une plus petite superficie, c’est forcément moins d’impôts sur le revenu locatif étant donné qu’il dépend de l’indice de la commune multiplié par le nombre de m2 habitable, et c’est aussi moins de charges de copropriété.

Ainsi, vous pouvez économiser et conserver votre pouvoir d’achat. Vous profitez pleinement de votre retraite sans renoncer à l’essentiel.

Si cela est encore un peu difficile à imaginer pour vous, demandez-vous si l'espace dont vous disposez correspond vraiment à vos besoins. Si vous avez plusieurs pièces vides ou trop d'objets, vous payez peut-être inutilement pour une maison qui n’est plus adaptée.

Prenez une décision sans stress, l’important et de choisir le bon moment pour vendre votre bien immobilier.

S’offrir un nouveau petit coin de paradis grâce à la vente de sa maison

L’immobilier est un placement sûr. La vente de votre bien actuel peut vous permettre de faire une jolie plus-value selon l’âge de votre maison et de sa superficie.

Par exemple, si vous bénéficiez d’une belle villa achetée dans les années 80 avec vue imprenable sur le lac Léman, la vente de ce bien peut vous permettre de faire une certaine plus-value. En effet, le marché Suisse a évolué à la hausse depuis les années 2000.

De même, en vendant votre bien actuel pour acheter un logement plus petit, vous allez solder votre hypothèque que vous pourrez transmettre à vos enfants, par exemple. Ce qu’on appelle une donation qui peut leur permettre de constituer une part de leurs fonds propres pour un futur achat.

Prenez également en compte l’impôt sur les gains immobiliers. Si la vente de votre maison est supérieur au prix d’achat de votre nouveau logement et que vous dégagez un bénéfice, vous devez payer des impôts sur la plus-value réalisée.

Vous trouverez un tableau détaillé ici. Le montant de cet impôt dépendra de la durée de possession de votre bien, il diminue donc avec le temps. Dans ce contexte, les dépenses liées à des transformations ou rénovations ayant pour objectif d’accroître la valeur de votre propriété (et non pas de la maintenir) peuvent également être déduites du bénéfice. Il en va de même des commissions, frais de courtage et droits de mutation.

Enfin, votre petit coin de paradis peut aussi se concrétiser autrement comme investir dans différents voyages à deux ou avec vos enfants. Si vous n’avez pas encore eu le temps d’en profiter, c’est peut-être bien la bonne occasion !

 

Télécharger la liste pour savoir si vous êtes prêt à vendre

 

Il n’est jamais trop tard

Quelle que soit votre décision, entourez-vous, ne restez pas seul et confiez vos interrogations et inquiétudes à un professionnel pour être certain de faire les bons choix et profiter au mieux de votre retraite et de votre nouveau bien immobilier.

Sachez aussi que ce n’est pas parce que vous arrivez à la retraite ou bien que vous y êtes déjà, que vous ne pouvez plus forcément vendre votre maison ou votre appartement. Nous vous proposons de bons conseils pour une transition sereine entre la vente et l’achat de votre nouveau bien immobilier.

Aujourd’hui, nous faisons partie de cette génération qui peut changer plusieurs fois de logements dans sa vie. Il ne faut donc pas avoir peur de sauter le pas, car il n’est jamais trop tard et même si vous n’avez plus le même pouvoir d’achat à la retraite, il est encore possible de le faire, surtout si vous êtes bien accompagné et conseillé lors ces grands bouleversements.

 

Nouveau call-to-action

Catégories: Guide immobilier

Naef Immobilier

Ecrit par Naef Immobilier